Protéger et prendre soin

Protéger et prendre soin

1638 687 Juliette HUZE

Retrouvez toute notre actualité sur Linkedin !

En cas d’incendie, les systèmes coupe-feu doivent pouvoir s’adapter à tous les types de terrains. La spécificité d’un espace devient un défi de conception pour les équipes de Gesop afin de créer chaque jour des solutions répondant aux besoins de leurs clients. Dans le cas des musées et des salles de spectacle, étudiés dans de précédents articles, une solution coupe-feu devait pouvoir se fondre dans le décor et respecter l’architecture du lieu. Il y avait donc là un véritable enjeu quant à l’aspect esthétique de la solution. Dans le cas du milieu hospitalier la porte doit répondre aussi bien aux contraintes de sécurité incendie qu’à des problématiques plus larges qui englobent notamment la sécurité des patients de l’établissement. Face à ces problématiques, Gesop est le seul fournisseur à proposer une solution adaptée : les portes coupe-feu dites « Alzheimer ».


Pourquoi une porte dite « Alzheimer » ?

Le surnom de cette porte, « Alzheimer », n’est pas choisi par hasard. Les établissements de santé font face à une arrivée en hausse des patients victimes de maladies neurodégénératives. Dont la maladie d’Alzheimer qui pourrait toucher, à raison de 616 nouveaux cas diagnostiqués par jour, 1 Français de plus de 65 ans sur 4 dès 2020 (source : France Alzheimer). Pour accueillir ces patients, les pouvoirs publics font un réel effort en matière d’équipement.

Dans les EHPAD, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, les personnes âgées sont prises en charge dans l’ensemble des actes de la vie quotidienne. Celles atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie équivalente pourront, par exemple, être suivies dans des unités spécialisées, voire dans des unités d’hébergement renforcé.

Ces dernières s’adressent à des patients dont les troubles nuisent à leur propre sécurité ainsi qu’à celle des autres résidents. Les portes dites « Alzheimer » sont particulièrement bien adaptées à ces structures notamment car elles préviennent tout risque de fugue chez les personnes malades. Gesop propose ici un dispositif spécifique sécurisant l’entrée et limitant la sortie des bâtiments.


Un système dédié aux établissements de santé

Initialement conçue pour le milieu hospitalier, d’où sa dénomination, cette fonctionnalité « Alzheimer » est déclinable à tout type de porte. Elle permet de répondre aux exigences de protection ou de sécurité inhérentes aux particularités du lieu et de la population hébergée. Ouverte durant la journée, quand le personnel peut contrôler les allées et venues des patients, la porte à laquelle est adjointe cette fonctionnalité est verrouillée lorsque la situation l’exige (la nuit, pour éviter les entrées et les sorties).

Elle est généralement accompagnée d’un volet coupe-feu qui peut être soit pare-flamme 30mn (dans une zone de circulation classique) soit coupe-feu 30mn/1h (dans une zone à risques). Et, comme toujours chez Gesop, elle respecte les deux fonctions essentielles de la norme DAS NFS 61937 :

> Le compartimentage : en temps normal, la porte est maintenue en position ouverte par les ventouses. Si un incendie est détecté, ces ventouses ne sont plus alimentées et la porte se ferme par sa propre gravité.

> L’évacuation : si un incendie est détecté, les verrous des portes se déverrouillent automatiquement permettant une sortie rapide.


Les utilisations nombreuses de cette solution

Au-delà des résidences médicalisées, d’autres espaces du milieu hospitalier peuvent nécessiter ce type de solution. Dans les hôpitaux, les unités de soins intensifs de cardiologie, par exemple, traitent de pathologies sévères. Autant que faire se peut, les déplacements doivent y être minimisés et l’accès des lieux contrôlé. Dans ces cas précis, les portes dites « Alzheimer » seront particulièrement appropriées.

Une porte dite « Alzheimer » est une protection au feu à l’efficacité Gesop combinée avec un dispositif de sécurité (parant aux risques de vols, intrusions, fugue, exposition aux agents chimiques nocifs). C’est cette double spécificité qui permet des applications dès lors qu’un lieu doit être isolé pour des raisons de sécurité. Dans les établissements de santé, on l’a vu, mais aussi dans les prisons, les banques ou dans certaines boutiques.

La fonctionnalité « Alzheimer » répond donc à plusieurs problématiques. Il s’agit en priorité pour les portes coupe-feu Gesop de garantir une plus grande sécurité des individus qu’elles protègent. Cette sécurité s’adresse autant aux patients qu’aux visiteurs. Arrêter les flammes n’est pas la seule spécialité de Gesop. Nous nous faisons fort de prévenir n’importe quel type de danger efficacement en nous adaptant, toujours, au besoin du lieu et du client.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Si vous aussi vous souhaitez bénéficier de l’expertise Gesop pour vos établissements et bâtiments, contactez-nous via le formulaire ci-dessous.


(cf. Politique de confidentialité)

Laisser une réponse

Nous contacter

Vous souhaitez nous contacter pour :










 


(cf. Politique de confidentialité)