Actualités

Sécurité Incendie en cuisine

1638 687 Juliette HUZE

Retrouvez-nous dès maintenant sur Linkedin !

La cuisine d’un restaurant, c’est là que la magie opère avant la dégustation. C’est ce lieu où œuvrent les grands chefs et les artisans de la gastronomie, celui d’où sortent les mets succulents et les bons petits plats mijotés. C’est le point de rencontre et d’harmonie entre la création et l’organisation militaire. Pourtant, il suffit d’un rien pour que ces lieux où l’on crée le bonheur ne se transforment en brasiers infernaux.

Du restaurant japonais Yokohama en 2014 au Café Monde et Médias à Paris en 2015, en passant par la Brasserie Christian Constant à Toulouse en 2018, les exemples d’incendie ayant pour origine les cuisines d’un restaurant sont nombreux. Aux conséquences économiques (évacuation puis fermeture des établissements pendant parfois plusieurs mois) viennent parfois s’ajouter des drames humains. Car dans une cuisine, le risque de feu est partout : un court-circuit, une fuite de gaz… Sans compter la présence des friteuses, des fours, des plaques de cuisson, autant de sources de chaleur qui côtoient quotidiennement les produits inflammables tels que les huiles de cuisson.

Il suffit parfois d’un court-circuit, d’un oubli, d’une erreur pour que tout parte en cendres. Et lorsque le feu prend, le risque est que l’incendie se propage et mette en péril la vie des équipes, des clients ou du voisinage.


Un menu en trois points

Dans ce cadre, les solutions coupe-feu proposées par Gesop répondent à trois objectifs essentiels : sécurité, fonctionnalité, résistance.

Sécurité, bien sûr, car, tous les chefs vous le diront : dans un restaurant digne de ce nom, le bien-être du convive est primordial. Préserver le client d’un sinistre éventuel qui se déclarerait en cuisine est donc un enjeu essentiel des solutions coupe-feu dans les restaurants. Pourtant, avoir en tant que client un regard sur la cuisine, reste magique. Que cette vision soit furtive ou clairement affichée, elle doit marquer dans le respect de l’arrêté du 25 juin 1980, une séparation appropriée de degré E30 ou degré EI30 entre la cuisine et la salle de restaurant.

Pas question pour autant d’altérer l’indispensable fonctionnalité des pièces. Les systèmes de sécurité incendie coupe-feu doivent pouvoir rester ouverts durant le service afin de permettre ce va-et-vient ébouriffant des serveurs, et se fermer systématiquement en cas d’incendie. Bref, permettre le « coup de feu » en préservant des flammes. Pour cela, il y a les solutions DAS (Dispositifs Actionnés de Sécurité) qui assurent la conformité au feu et à l’emploi des mécanismes selon les normes DAS NF S61-937.

Et pour répondre enfin au critère essentiel qu’est la résistance mécanique et chimique au feu, la matière est essentielle.

« Dans le respect de l’arrêté du 25 juin 1980, une isolation de degré E30 ou EI30 doit marquer une séparation appropriée entre la cuisine et la salle de restaurant. »

C’est pourquoi Gesop propose toujours les solutions spécifiques adaptées à ces ERP, dans le plus strict respect des critères. Que ce soient les trappes-guillotines pour les passe-plats ou les rideaux souples E60 de type FIBERSHIELD B, plus esthétiques car facilement dissimulables.

Pour l’isolement des grandes cuisines, on peut citer également le rideau FIBREFLAM EI60, rideau souple coupe-feu 1h sans irrigation, ou les rideaux irrigués, comme le rideau souple référencé FIBER BW, rideau EI120, ou le rideau métallique comme le T120W.

La carte est complète, il y en a pour tous les goûts !


Pas de CMR à la carte

Et puisque l’on parle de goût, la question de la matière pose un problème : les poisons que sont les CMR. De nombreux agents chimiques Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques sont des matériaux certes résistants au feu mais nocifs pour l’homme. Le plus connu de ces isolants thermiques est l’amiante, aujourd’hui bannie des constructions, ce qui n’est pas le cas d’un autre CMR : la fibre céramique réfractaire. Contrairement à certains concurrents qui l’utilisent couramment – souvent pour des raisons pécuniaires – Gesop met un point d’honneur à faire disparaître à terme les CMR de ses solutions coupe-feu.

Qu’importe que le prix de revient d’un matériau non CMR soit supérieur, qu’il coûte plus cher à produire et à transformer : pas d’économie avec la santé ! C’est à nous de trouver les assemblages qui nous permettent de proposer des solutions coupe-feu qui n’apportent pas d’autres dangers.

Déjà, pas d’amiante chez nous et pour le reste, comme le dit Patrick Forestier, directeur général de Gesop : « Nous ne comptons plus aucune solution qui utilise des agents CMR au risque avéré ou présumé ».

Proposer aux restaurateurs des solutions adaptées à la géographie particulière des lieux, à leur activité, tout en restant toujours à la pointe de la réglementation et en utilisant des matériaux non nocifs, tel est l’engagement de Gesop.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Si vous aussi vous voulez en profiter, contactez-nous via le formulaire ci-joint.


(cf. Politique de confidentialité)

Les solutions Gesop : sans CMR

1638 687 Juliette HUZE

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Le code du travail impose aux employeurs la substitution des agents CMR de catégorie 1A* ou 1B* sur le lieu de travail dès lors que leur utilisation est susceptible de conduire à une exposition. Les rideaux coupe-feu et portes coupe-feu sont concernés par cette réglementation CMR.

L’amiante est un excellent isolant thermique ; c’est aussi le matériau classifié CMR le plus connu comme agent cancérogène.
Les fibres céramiques réfractaires utilisées pour substituer l’amiante dans la composition de rideaux souples coupe-feu, sont classées agents cancérogènes de catégorie 1B*.

Gesop se plie à cette interdiction CMR : depuis 2016, le service recherche et développement s’emploie à éradiquer dans la conception des produits coupe-feu et ouvrages Gesop la présence de matériaux classifiés CMR.

Pour en savoir plus sur les avancées technologiques et matériaux de substitutions que nous utilisons, vous pouvez nous contacter en cliquant ici.


Applications

En travaillant sur ses gammes NO CMR, Gesop reste convaincu que les industriels, la logistique, la construction, tous les métiers de bouche choisiront exclusivement pour leurs constructions, extensions de site, aménagements de labo, des fermetures résistantes au feu sans CMR.

Ainsi, toutes les fermetures au droit des passe-plats, rideaux souples, trappes Guillotine, n’ont pas de matériaux classifiés CMR.

Le fibershield P est un des produits le plus préconisé pour compartimenter les cuisines et laboratoires en restaurants ou commerces de bouche. Rideau souple à déroulement mécanique de moins de 30 secondes, il est invisible et prend un minimum de place.


Ses atouts

Le Fibershield P est un rideau souple de compartimentage par flamme 1h et protège des rayonnements thermiques pendant une demi-heure (rideau de compartimentage E60 et EW30).

Rideau textile sans CMR : composé de fibres de verre tressées, armées d’un fil inox.

Descente gravitaire du rideau avec une vitesse régulée par un frein électromagnétique intégré au moteur, avec guidage latéral par coulisses.

Ce rideau souple justifie d’une conformité DAS NF S61-937.

Dimensions en standard de 8.10 x 3.30m (L x H) selon PV, possibilité de dimensions exceptionnelles en sur-mesure.

Structure d’accueil :

  • Sur Béton (béton cellulaire ou béton armé, sur demande). Consulter la fiche technique pour l’épaisseur minimale demandée.
  • Sur cloison sèche en plâtre de plaque.
  • En présence d’un support différents, nous réalisons un avis de chantier à l’aide d’EFECTIS France.

Autres caractéristiques :

  • Asservissement DAD
  • Boutons déportés
  • Possibilité de laquage sur RAL
  • PV DAS NF S61-937 LCPP N°14/5992/RG1.

Nous nous engageons à vos côtés. Partagez-nous votre besoin en complétant le formulaire ci-dessous.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Levée de rideau sur les salles de spectacle

1638 687 Juliette HUZE

Retrouvez-nous dès maintenant sur Linkedin !

L’opéra, le théâtre, la danse, la musique… l’art vivant a toujours eu cette magie de l’instant, cette capacité à faire vivre des moments uniques et extraordinaires. Des moments que Gesop s’efforce de rendre toujours plus sécurisés.

Dans la fourmilière d’une salle de spectacle, chaque prestation est gérée à la seconde près. Que ce soient les techniciens ou les artistes, tous s’affairent afin de divertir plusieurs centaines de fans. Aussi impressionnantes que grandioses, les infrastructures qui accueillent le public s’articulent en parties distinctes. Il y a la scène, les loges, les coulisses, les balcons, le parterre… Autant de lieux difficiles à protéger.

En témoignent notamment deux incendies : celui qui abîma la salle et la scène du théâtre Mogador en 2016 et celui qui ravagea presqu’entièrement l’Élysée-Montmartre en 2011. Ces sinistres évènements ont nourri la réflexion : comment protéger toujours mieux du feu les spectateurs et le patrimoine architectural ?


Isoler pour mieux protéger

Gesop s’est donné pour mission de minimiser les risques de propagation du feu et donc d’impact des incendies sur les bâtiments et les personnes. Pour ce faire, nos équipes s’attachent depuis toujours à trouver des solutions de compartimentage adaptées à la composition particulière des salles de spectacle.

C’est là que le rideau souple de compartimentage FiberShield P entre en scène. Conforme à l’article L63 pour les établissements de type L, il respecte les obligations liées à un dispositif d’obturation de la baie de scène, protégeant le public du risque incendie. Une solution Gesop choisie en 2012 par l’Opéra Royal de Versailles, avec une baie de scène de 14 mètres de large et 12 mètres de haut, au-devant d’une salle qui contient jusqu’à 768 places assises réparties sur 5 niveaux.

S’adapter à ce type de lieu n’est pas une mince affaire. Il est dans ces cas nécessaire de travailler avec les différents intervenants dont les architectes des bâtiments historiques, le régisseur et le conservateur du site. Ainsi que nous l’explique Patrick Forestier, directeur général de Gesop : « Les solutions coupe-feu doivent se fondre dans le lieu, respecter le caractère historique et artistique, tout en protégeant les personnes et le bâtiment en cas d’incendie ».

« Les solutions coupe-feu doivent se fondre dans le lieu, respecter le caractère historique et artistique, tout en protégeant les personnes et le bâtiment en cas d’incendie. »

La scène, bien que centrale, n’est pas le seul élément à protéger. Les couloirs principaux en circulation horizontale doivent être majoritairement recoupés lorsque la distance menant aux issues de secours est trop importante. Gesop propose alors des portes Titanium qui, selon les dimensions des ouvrages à réaliser, ont une résistance au feu allant du E30 à E120.

Toutes les solutions, conçues et réalisées par Gesop respectent les normes existantes et intègrent la problématique d’évacuation rapide des personnes sur place.


L’importance des solutions DAS

Parce qu’en cas d’incendie la rapidité d’intervention est primordiale, Gesop propose un large éventail de dispositifs efficaces à refermeture automatique reliés au système de sécurité incendie (nommés DAS, ou Dispositif Actionné de Sécurité). Ces dispositifs sont obligatoires dès lors qu’une fermeture résistante au feu doit être maintenue en position ouverte pour des raisons d’exploitation. Conformes à la norme NF S 61-937, ils sont déclinés en fonction de la solution technique à manœuvrer, permettant un actionnement rapide et automatique de celle-ci.

Les portes B212 et W2GL, sont des portes battantes et portes va-et-vient, à un ou deux vantaux de grandes dimensions, coupe-feu jusqu’à EI120. Elles peuvent toutes deux être équipées d’un dispositif de retenue télécommandable et d’un système de verrouillage débrayable en cas d’évacuation du public.

Il y a aussi la C112GPVV, porte coulissante à un vantail à translation horizontale qui intègre un bloc-porte à deux vantaux va-et-vient. Coupe-feu jusqu’à EI120, elle respecte également les normes DAS NF S61-937.

Enfin, Gesop propose une large de gamme de rideaux verticaux, à fermeture automatique pour l’obturation des baies de compartimentage.

Ces dispositifs, combinés à un cheminement vers la sortie clair et visible, permettent d’éviter au maximum les risques de panique lors des évacuations en cas d’incendie.

Dans ces lieux magiques, il faut parfois marier gigantisme et discrétion. Car au cœur des salles de spectacles, l’accès aux réserves pour les décors impose souvent des portes coupe-feu de très grande dimension, justifiant de performances acoustiques, pouvant être maintenues en position ouverte en dehors des représentations et fermées pour des questions de protection des œuvres. Là encore, tel Cyrano, Gesop relève le défi.

C’est pourquoi les plus grands lieux de spectacle ont fait appel à Gesop : la Philharmonie de Paris, le théâtre de la Gaîté, le théâtre de l’Odéon, la cité musicale sur l’île Seguin, le théâtre des Champs-Élysées, sans oublier l’Opéra Bastille, où ont été installés 23 rideaux monumentaux EI120 aux dimensions impressionnantes (28 mètres de longueur sur 13 de hauteur) et d’un poids avoisinant les 40 tonnes.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Si vous aussi vous souhaitez pour vos salles de spectacle bénéficier de l’expertise Gesop, contactez-nous via le formulaire ci-dessous.


(cf. Politique de confidentialité)

Fibershield P : Réhabilitation aux normes SI sans gros œuvre

1638 687 Juliette HUZE

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Les rideaux souples Fibershield P assurent un compartimentage E60 et EW30. Ce sont des rideaux pare-flamme 1h limitant le rayonnement thermique pendant 1/2 heure,. Leur objectif premier étant de compartimenter les espaces pour stopper la propagation des fumées et ralentir la propagation du feu.

Le + : cette solution coupe-feu est pensée pour minimiser les travaux de réhabilitation des anciens bâtiments, les rendant conformes aux normes de sécurité incendie sans entreprendre de travaux gros œuvres qui dénatureraient l’architecture.

Ces rideaux « esthétiques » s’enroulent autour d’un tambour dissimulé dans un coffre pouvant lui-même s’effacer en faux plafond : ils sont invisibles et ont un encombrement réduit. Asservie au SSI ou Système de Sécurité Incendie, la fermeture se fait automatiquement en cas de détection d’incendie. Un rideau Fibershield P se ferme en moins de 30 seconde pour une hauteur de 5.00m (vitesse maximale de fermeture > 0,20m/s).

Présence d’une barre palpeuse pour un arrêt sur obstacle. Elle peut-être camouflée pour se confondre au faux plafond.

Descente gravitaire du rideau avec une vitesse régulée par un frein électromagnétique intégré au moteur, avec guidage latéral par coulisses.

Ce rideau souple justifie d’une conformité DAS NF S61-937.

Dimensions en standard de 8.10 x 3.30m (L x H) selon PV, possibilité de dimensions exceptionnelles en sur-mesure.

Rideau textile en fibres de verre tressées armées d’un fil inox.


Applications

Ce rideau souple de compartimentage est préconisé comme rideau de scène. Lors de l’activation du système de sécurité incendie, il compartimente la salle de spectacle de la scène et ses coulisses. Un feu étant plus probablement déclenché en coulisse, ce rideau permet l’évacuation des personnes dans une atmosphère propice : sans chaleur et sans fumées.

Dans les incendies des théâtres Mogador et de l’Elysées-Montmartre, les fumées ont causées des dégâts considérables. Un dispositif d’obturation de la baie de scène tel qu’imposé dans l’article L63 pour les établissements de type L, limitent cette propagation de fumées.

Structure d’accueil :

  • Sur Béton (béton cellulaire ou béton armé, sur demande). Consulter la fiche technique pour l’épaisseur minimale demandée.
  • Sur cloison sèche en plâtre de plaque.
  • En présence d’un support différents, nous réalisons un avis de chantier à l’aide d’EFECTIS France.

Autres caractéristiques :

  • Possibilité de laquage pour le rendre plus discret.
  • Possibilité de le noyer dans le décor pour le rendre invisible.
  • PV DAS NF S61-937 LCPP N°14/5992/RG1.

Nous nous engageons à vos côtés. Partagez-nous votre besoin en complétant le formulaire ci-dessous.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Ce qui brûle ne saurait brûler

1638 687 Juliette HUZE

Retrouvez-nous dès maintenant sur Linkedin !

Centres commerciaux, stades, musées, tunnels, Gesop sécurise tous ces lieux. L’objectif est toujours de proposer des solutions discrètes mais surtout efficaces et certifiées. Ainsi, si vous passez par la boutique Adidas du Forum des Halles, du côté de la Fondation Louis Vuitton ou encore au stade Vélodrome de Marseille, vous n’avez surement pas remarqué les équipements Gesop.
Pourtant, ils sont là, discrets et efficaces. L’efficacité, justement, comment Gesop s’en assure-t-il ?

Chaque solution proposée est minutieusement testée avant d’être déclarée opérationnelle. Ces essais sont des moments décisifs et rares pour Gesop.


Nouveau produit, nouvel essai

Un essai au feu, ce n’est pas comme un rendez-vous chez le médecin. L’attente est longue, plusieurs mois. Des mois que Gesop passe à développer, créer et perfectionner son produit avant de pouvoir enfin l’amener vers le laboratoire. C’est dans un complexe à Champs-sur-Marne, en avril dernier, que s’est déroulé le test au feu du rideau métallique irrigué T120W. Ce rideau en acier de 3 mètres de haut devait subir une mise à l’épreuve de 4 heures pour obtenir les certifications HCM120 et CN240. L’expérience dura finalement 6 heures. Plus de 360 minutes durant lesquelles le rideau fut exposé aux flammes dans le four Vulcain du CSTB, dont la température intérieur a atteint  1200°C. Ce rideau métallique irrigué T120W a donc été certifié seul rideau EI360 !

« L’atout principal de Gesop est de proposer uniquement des solutions coupe-feu certifiées aux normes françaises et européennes. »

Ainsi que nous l’explique Patrick Forestier, lors d’essai au feu sur ce type de rideau coupe-feu métallique irrigué, l’eau est considérée comme l’élément clé de résistance à la chaleur. Empêchant l’acier de monter en température, elle est diffusée en continu le long du rideau. Au préalable, plusieurs capteurs sont placés à différents points de la paroi pour calculer la température. On a ainsi pu constater que l’irrigation mise en place permet au tablier de ne pas dépasser les 100°C. Ce rideau irrigué, testé au mois d’avril, est le seul sur le marché a n’être composé que d’une simple peau, soit une seule feuille d’acier et irrigué uniquement sur une face du tablier.

Lors d’un essai au feu, le rituel est le même : les trois premières minutes sont décisives. Puis vient la première demi-heure, raconte Patrick Forestier, Directeur Général, qui gardant à l’esprit qu’un essai peut toujours échouer, avoue sa satisfaction que 100% des tests au feu de Gesop aient été concluants et aient abouti à l’obtention de la fameuse certification.

C’est alors l’aboutissement de plus de 6 mois de travail en moyenne. Et un crédo : l’atout principal de Gesop est de proposer uniquement des produits certifiés aux normes françaises et européennes. Que signifie ces certifications ?


Exigence matérielle

L’arrêté du 22 mars 2004 relatif à la résistance au feu des produits, ouvrages et éléments de construction a mis en application le classement européen des Euroclasses. Avec deux lettres principales. D’abord le E, pour l’étanchéité aux flammes et aux fumées, est la capacité à empêcher la propagation de celles-ci. La durée étant exprimée en minute, E360 signifie une étanchéité aux flammes aux fumées pendant 6 heures. Le I, pour l’isolation thermique, est la capacité de résistance à la chaleur, garantissant une température moyenne maximum de 140°C sur la face opposée au feu. La durée est exprimée de la même façon. Ainsi, la certification EI360 prend tout son sens.

Cependant, plusieurs problématiques se dégagent du fonctionnement de ces solutions. La première, environnementale, est la très forte utilisation d’eau par les systèmes irrigués existants sur le marché. Gesop apporte ici une réponse en divisant par 3 la quantité d’eau nécessaire à l’irrigation de ses solutions. Le rideau T120W s’inscrit dans cette démarche et complète ainsi cette nouvelle gamme de solutions coupe-feu irriguées.

Mais la question environnementale ne s’arrête pas là, Gesop s’engage également à ne pas utiliser dans ses dispositifs des matériaux classifiés CMR (Cancérogène, Mutagène, Reprotoxique), tel que la fibre minérale céramique. Aussi, l’équipe R&D s’attelle sans relâche à la difficile tâche de savoir aujourd’hui ce qui sera reconnu comme nocif d’ici 20 ans.

S’ajoute à cela la problématique économique, pour le rideau T120W nouvellement certifié EI360, la combinaison d’une irrigation réduite sur une seule face et la conception d’un tablier simple peau représente un gain économique notable pour nos clients.

C’est grâce à cette abnégation, ce sérieux et cette innovation constante, que Gesop propose des solutions toujours plus performantes dans leur fonctionnement et, avant tout, une gamme de produits certifiés et fiables. A l’image de ce rideau EI360, totalement inédit sur le marché.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Pour protéger des flammes votre bâtiment ou établissement avec des solutions testées et sécurisées, contactez-nous via le formulaire suivant.


(cf. Politique de confidentialité)

Le rideau EI360 (HCM120 et CN240)

1638 687 Juliette HUZE

Restez informés de nos dernières nouveautés !

En avril, Gesop a testé son rideau métallique irrigué T120W pour le certifier HCM120 et CN240. Soit un niveau de résistance au feu N3 tel que défini par le CETU (Centre d’Etudes des tunnels). Le test, concluant, a démontré une résistance au feu de plus de 6h.

Ce rideau métallique irrigué répond à la réglementation en protection incendie dans les tunnels autoroutiers, stipulant une solution HCM120 couplée à un CN240, soit 6h00 de protection. En respectant ces exigences, ce rideau pourra être installé comme solution de compartimentage du feu dans les tunnels autoroutiers.

Ce rideau métallique irrigué est à consommation d’eau réduite (9,83 l d’eau/min/m2). Fiabilité du système d’irrigation, qui se déclenche uniquement en cas d’alarme incendie.

>Muni d’un tablier simple peau, son poids est allégé, son encombrement en linteau est réduit. Ce type de rideau est adaptable aux dimensions de la structure d’accueil ; le plus grand mesurant 28m x 13m (L x H), pour un poids avoisinant les 36 tonnes. Fermé, il obstrue entièrement la baie.

Il justifie d’un procès-verbal d’essai de résistance au feu avec un sens de feu indifférent et une conformité DAS NF S61-937, pour de très grandes largeurs et hauteurs.


Applications

Ce rideau sectionnel permet un compartimentage des flammes et des fumées en milieu fermé. Il lutte contre leur propagation en obstruant intégralement l’emplacement d’accueil. Les systèmes automatiques déclenchent la descente du rideaux et le l’irrigation par arrosage en cas d’alarme incendie, uniquement.

Il est préconisé pour une installation en tunnels sur les voies de retournement.

Structure d’accueil :

  • Sur Béton (béton cellulaire, sur demande)
  • En présence d’un support différents, nous réalisons un avis de chantier à l’aide d’EFECTIS France

Ce bloc-porte répond au niveau N3 défini au paragraphe 4.2.2 de la circulaire interministérielle 2000-63 du 25 août 2000 relative à la sécurité dans les tunnels du réseau routier national.

  • Tablier haute résistance anti-intrusion
  • Nombre de manœuvre intensif
  • Justifie de toute la conformité y compris la justification des normes DAS à l’aide d’un PV DAS NF S61-937-1 et -4

Nous nous engageons à vos côtés. Partagez-nous votre besoin en complétant le formulaire ci-dessous.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Un tunnel en toute sécurité

1638 687 Juliette HUZE

Retrouvez-nous dès maintenant sur Linkedin !

La saison des vacances d’hiver a pris fin et a, hélas, sonné le départ de nombreux vacanciers sur les routes. Lors de ces longs trajets en voiture, les risques d’accidents sont nombreux et entrainent de fait des risques d’incendies importants. Impossible, encore aujourd’hui, d’oublier le tragique accident du tunnel du Mont-Blanc.

Ce 24 mars 1999, l’embrasement d’une semi-remorque avait coûté la vie à trente-neuf personnes. Ce drame a bouleversé les certitudes quant à la sécurité du réseau autoroutier français. Cette catastrophe compte un nombre de victimes sans précédent pour les cas d’incendie dans un tunnel routier. Suite à ce traumatisme, chacun s’est alors attelé à prendre les mesures adéquates afin de rendre nos tunnels plus sûrs.


Sécuriser les tunnels

Il a d’abord fallu examiner posément les faits : l’origine de l’incendie, l’impact des fumées chaudes sur les réseaux de câbles électriques, l’évolution de la voute en béton soumise à une haute température, la progression des secours et bien sûr l’évacuation des usagers, rendue difficile par une visibilité réduite.

Ces recherches furent une priorité absolue pour les équipes de Gesop. L’objectif, contribuer à rendre les tunnels plus sûrs, en étant une permanente force de proposition. C’est ainsi que fin 2005, partant du constat que les équipements ne répondent pas aux problématiques identifiées, Gesop propose alors à la DIR (Direction interdépartementale des routes) un nouveau modèle de portes coupe-feu dédié aux tunnels autoroutiers : la porte HCM 120 (haute résistance aux hydrocarbures, idéal pour les applications en tunnel). Elle est équipée d’un PLASTRON facilitant son ouverture aussi bien par les usagers que par les pompiers, et ce même en cas de très faible visibilité. Une fois les niches de sécurité atteintes, on accède alors aux portes métalliques renforcées IRK qui donnent sur l’extérieur. La DIR a validé ce dispositif de sécurité et Gesop a pu traiter 22 tunnels autoroutiers franciliens, du fameux Duplex A86, long de dix kilomètres, aux niches de mises en sécurité de l’A14.

« La DIR a validé ce dispositif de sécurité et Gesop a pu traiter 22 tunnels autoroutiers franciliens, du fameux Duplex A86, long de dix kilomètres, aux niches de mises en sécurité de l’A14. »


Le grand rideau

Aujourd’hui, les normes européennes requièrent la présence d’un PC de sécurité doté d’une Gestion Technique Centralisée des systèmes de sécurité incendie dans chaque tunnel autoroutier. Il propose à l’opérateur plusieurs options face aux pires situations. Chaque tunnel est équipé de capteurs, de caméras et d’opacimètres optiques qui mesurent la présence et la densité des fumées. Tous les équipements et câbles sont évidemment résistants au feu. Enfin, pour faciliter les évacuations, une signalétique lumineuse indique les niches de sécurité pressurisées.

Pour être conformes à la norme NF S61-937, ces équipements passent le test de l’aptitude à l’emploi des mécanismes et des essais de résistance au feu. Afin d’obtenir ce précieux sésame de conformité, Gesop est en quête permanente de nouveaux matériaux, textures et technologies. En janvier dernier, les tests s’étaient opérés sur le four Vulcain du CSTB pour tester la résistance d’un rideau de 9 mètres de hauteur !

Lors de cet essai exceptionnel, Gesop a travaillé avec deux laboratoires : comme cité précédemment le CSTB, mais aussi EFECTIS France. Il était très important pour les équipes de Gesop d’impliquer deux laboratoires agréés au déroulement de cet essai hors normes afin de partager avec eux leur expertise. Ce travail en commun est essentiel : outre les deux précités, le CNPP et le LCPP collaborent aussi avec Gesop.

Gesop a toujours été précurseur dans ses recherches de nouvelles solutions, avec pour objectif de comprendre le comportement du feu dans tous les espaces (y compris les espaces confinés que sont les tunnels). Face à des normes, qui parfois peuvent devenir obsolètes, Gesop est toujours parvenu à adapter ses équipements. Patrick Forestier, Directeur Général de Gesop, l’affirme : « Nous vivons parce que nous créons, développons et installons des nouveaux produits qui répondent à des besoins ». Mission accomplie.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Chaque jour, l’engagement de Gesop est d’assurer votre sécurité. Pour bénéficier de notre savoir-faire contactez-nous en complétant le formulaire ci-dessous.


(cf. Politique de confidentialité)

Depuis les gradins

1638 687 Juliette HUZE

Retrouvez-nous dès maintenant sur Linkedin !

Handball avec la Coupe du Monde, rugby avec le Tournoi des 6 Nations, football avec la Champion’s League… depuis le coup d’envoi de 2019, les matchs se succèdent et les stades s’enflamment. Pas au sens littéral, bien sûr : grâce à Gesop le public peut assister à ces grands spectacles en toute sécurité.

Face à des normes exigeantes, Gesop propose des solutions fiables et innovantes pour tous les stades. Ces lieux immenses, emplis d’une foule en liesse, peuvent parfois s’avérer être de vrais défis. Tout comme le fait de veiller à l’entretien périodique des solutions coupe-feu proposées.


Le Colosse de l’Arène

Prenons le Paris-La Défense Arena, par exemple, cette construction moderne et esthétique, qui, à la nuit tombée, se teinte de faisceaux lumineux allant du bleu turquoise au jaune pâle. Ce stade de l’architecte Christian de Portzamparc propose plusieurs types de manifestations. Lors des Jeux Olympiques de 2024, les épreuves de Gymnastique s’y dérouleront. Pour les fans de ballon ovale c’est avant tout le stade de rugby où évolue le Racing 92. Pour les rockers il s’agit surtout de la salle de concert qui a vu jouer les Rolling Stones le 19 Octobre 2017, lors du concert inaugural. Le Paris-La Défense Arena peut accueillir 30 680 personnes lors d’un match de rugby et jusqu’à 40 000 en concert ! Pour sécuriser ce colosse, Gesop propose la porte coulissante C112GPVV. C’est une porte coupe-feu va-et-vient au parement en tôle acier qui se ferme lorsque la température atteint 70° C.

Une solution fiable qui est bien sûr conforme aux normes coupe-feu très exigeantes, et approuvée à ce titre par la commission de sécurité incendie. La conformité se fait en deux temps. D’abord une étude stricte du dossier est validée par la Maîtrise d’œuvre sur l’ensemble des dispositifs de sécurité.

Ces derniers doivent répondre à des critères spécifiques selon la classification des ERP (Etablissement Recevant du Public), chaque ERP se caractérisant différemment selon sa taille et son usage. Après avoir validé le dossier, la commission vient vérifier sur place le fonctionnement des systèmes de sécurité installés. Et c’est ainsi que, grâce à Gesop, le Paris-La Défense Arena répond aux normes françaises et européennes, tout comme le Stade de France, les Vélodromes de Roubaix, et de Marseille.


Carte et bijou

Parmi les aspects primordiaux évalués par la commission se trouvent les systèmes de compartimentage et de désenfumage. Les fumées sont en effet, en cas d’incendie, un danger majeur. D’une part car les émanations irrespirables et brûlantes peuvent créer la suffocation. D’autre part, lorsque les fumées emplissent le bâtiment et se condensent au plafond, elles risquent de monter en température jusqu’à s’embraser, entraînant alors un risque d’effondrement total du bâtiment. C’est pourquoi, pour « le Stab » – surnom du Vélodrome de Roubaix-Jean Stablinski, célèbre pour accueillir des athlètes de haut niveau en cyclisme et paracyclisme – Gesop a mis en place un écran de cantonnement d’une largeur XXL résistant aux flammes comme aux fumées selon la classification DH30.

Il est invisible et se déroule automatiquement du faux-plafond en cas d’incendie. Ce petit bijou, nommé le Supercoil, fait jusqu’à 50 mètres de long et respecte la norme DAS NFS 61.937.

Même souci d’excellence au Stade Vélodrome de Marseille, où l’OM joue ses matchs à domicile. Il a fallu anticiper l’évacuation de 67 000 personnes dans des espaces réduits ! Et pour cela, Gesop a proposé le Rideau métallique RF120. Ce dispositif autonome, avec un faible coût de maintenance et doté de la fonction d’arrêt sur obstacle, peut résister au feu durant deux heures sans irrigation. Comme tous les équipements Gesop, il est entretenu périodiquement et vérifié avant chaque match ou concert.

Répondre à cette nécessité d’un entretien régulier et efficace, connaître et répondre à la totalité des normes française et européennes, maintenir une capacité d’innovation sans cesse challengée, tels sont les objectifs, chaque année, de l’équipe Gesop. Afin que chaque grande compétition, actuelle ou à venir comme les JO 2024, reste une fête où le spectateur demeure le perpétuel vainqueur.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Gesop vous accompagne de la rédaction de votre CCTP au passage en commission de sécurité. Si vous souhaitez profiter de cette expertise, contactez-nous via le formulaire suivant.


(cf. Politique de confidentialité)

Gesop vous souhaite une excellente année 2019

1638 687 Juliette HUZE

Retrouvez-nous dès maintenant sur Linkedin !

A tous nos clients et partenaires, présents, passés et à venir, nous souhaitons la réalisation de leurs plus beaux projets. Nous serons toujours là pour les accompagner.

Créé en 1987, Gesop a su devenir l’acteur majeur du marché français des solutions coupe-feu. Trois décennies passées à grandir, à innover, à répondre aux besoins des clients et partenaires. Mais aussi, et toujours, trois décennies passées à apprendre, à affiner ses capacités techniques et son expertise sur les normes françaises et européennes.


Spécialistes des normes françaises et européennes

Répondre à un cahier des charges ou rédiger un CCTP conforme impose en effet d’avoir une parfaite maîtrise des normes de sécurité incendie françaises ET européennes. C’est pourquoi nos spécialistes sont présents pour vous accompagner ou, si vous le préférez, pour prendre le relais. Comme le confirme la société SDP Engineering, « il ne faut jamais hésiter à demander conseil à Gesop car ils sont toujours open pour venir voir comment on peut gérer les situations difficiles ».

Gesop utile en cas de pépin ou d’incompréhension des normes, donc ? Pas seulement : Citeos, prestataire technique en contrôle d’accès et vidéo, loue pour sa part « la réactivité et la qualité des produits ». Avec Gesop, pas de mauvaises surprises.


La fiabilité en crédo

Nous nous attachons à proposer les solutions coupe-feu les plus adaptées et les plus fiables pour garantir la sécurité incendie des bâtiments qui nous est confiée. Très souvent, cela repose sur une conception de rideaux coupe-feu sur-mesure, taillés pour des espaces particuliers. Le bureau d’architectes Valode et Pistre travaille avec Gesop depuis 4 ans.

Il nous confie : « Nous avions des contraintes volumétriques et des contraintes fonctionnelles ; un rouleur de 9 m, ce n’est pas facile à poser dans un couloir souterrain… » Pas facile, certes, mais pas impossible. Et si Gesop doit modifier un produit catalogue pour trouver la solution qui réponde aux besoins des clients, pas d’hésitation. Un caractère novateur apprécié aussi par les maîtres d’ouvrage.

A l’instar de Bateg Vinci, qui souligne notre capacité permanente à proposer la bonne typologie de situation dans un lieu donné… mais aussi l’inventivité de nos équipes : « ça arrive qu’on les consulte pour des solutions nouvelles en leur disant : voilà, j’ai ça qui tombe, est-ce que vous avez une idée pour résoudre le problème ? » Et, généralement, l’idée naît : « ils sont novateurs dans certains domaines, je pense aux portes coupe-feu sans irrigation, ils ont longtemps été quasiment les seuls à en avoir ». C’est sans doute pour ça que Bateg Vinci travaille avec nous depuis 22 ans ! Une longévité qui n’est pas une exception.


Un accompagnement durable et personnalisé

Gesop est un partenaire sur lequel chacun peut s’appuyer. Depuis 22 ans pour Bateg Vinci, 4 ans pour Valode et Pistre, 8 pour Citeos, et 20 ans pour la société Giraud, qui dit apprécier l’accompagnement de A à Z et le suivi précis du projet.

Une précision mise en avant par Bouygues Immobilier, client fidèle de Gesop depuis plus de 15 ans, alors qu’il se targue de prendre particulièrement garde à la sécurité incendie : « ça nécessite des PV ad-hoc, on a nos bureaux de contrôle et nos maîtres d’œuvre qui surveillent tout ça […] Avec Gesop, on n’a jamais eu aucun problème ». La tranquillité que nous inspirons est par ailleurs renforcée par le caractère complet de la prestation jusqu’au passage de la commission de sécuritéBouyques Immobilier, toujours, apprécie que nous ayons nos propres équipes de pose : « Lorsqu’on leur commande des portes coupe-feu de recoupement, on leur commande également la pose, la mise en service, et on leur confie également la maintenance».

Novateurs, dignes de confiance, précis, complets … Merci à nos clients et partenaires pour ces compliments. Toute l’équipe de Gesop s’attache à continuer à mériter votre confiance en 2019.

Restez informés de nos dernières nouveautés !

Vous avez un projet ? Contactez-nous via le formulaire suivant. Nous y réfléchirons ensemble pour vous apporter la meilleure solution technique, conforme à la réglementation coupe-feu de votre bâtiment.


(cf. Politique de confidentialité)

Dans les grands magasins

2048 859 Juliette HUZE

Retrouvez l’actualité Gesop : 

Lors de fêtes de fin d’année, une foule immense se presse dans les Grands Magasins et les Centres Commerciaux. Protéger ces millions de visiteurs des risques incendies, telle est la mission de Gesop. Mais comment y parvient-on ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

Rappelez-vous, nous sommes le 24 novembre 2013, l’aube tarde à poindre sur la plus belle avenue du monde. Derrière les murs du 23 avenue des Champs-Elysées, un incendie ravage le deuxième étage de la boutique parisienne de la marque américaine Abercrombie & Fitch. Les pompiers interviennent rapidement et viennent à bout du sinistre. Pas de victimes et des dégâts certes importants mais, in fine, moins considérables que l’ampleur de l’incendie aurait pu le laisser craindre. Une grande partie du magasin reste intacte. Les fresques de l’artiste Mark Beard, qui ornent l’intérieur du lieu, aussi. La raison de ce prodige : les solutions coupe-feu Gesop et leur maître mot, compartimentage, élément essentiel pour être conforme à la règlementation française NF S61-937. Les rideaux métalliques coupe-feu 1h ont pleinement joué leurs rôles et le magasin a pu réouvrir ses portes moins d’une semaine après l’incendie !


Les accordéons de la Canopée

L’autre mot clé, bien sûr, est discrétion. Ainsi que le raconte Benoist Basset, président de Gesop : « Rien n’embarrasse généralement plus qu’une fermeture coupe-feu. Porte ou rideau, elle est toujours jugée trop voyante ».
Justement, pas toujours. En 2016, deux ans et demi après l’incendie d’Abercrombie & Fitch, c’est une autre solution Gesop qui se trouve sous les feux… des projecteurs. Le 5 avril 2016, la partie Canopée du nouveau Forum des Halles de Paris est inaugurée en grande pompe. Le Forum des Halles, c’est ce grand centre commercial en plein cœur de Paris.
Cette œuvre de verre et de métal des architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti est destinée à accueillir chaque jour 150 000 visiteurs, allant et venant le long des escalators. Avec cette question fondamentale : comment protéger une série d’escalators en cas d’incendie et protéger les étages supérieurs des fumées sans que la solution ne défigure l’ensemble ? Grâce aux rideaux souples de compartimentage Fibershield S et Fibershield SW. Ces rideaux souples de compartimentage sont composés d’une double peau en fibre céramique et inox dont le rangement se fait en accordéon. Donc aisément dissimulable dans les faux plafonds. Une technologie tellement astucieuse qu’elle en devient révolutionnaire et qui, accompagnée d’un matelas d’air périphérique et d’une rampe d’irrigation permettant la création d’un brouillard d’eau, allie inventivité et sécurité. Outre le Forum des Halles, les Galeries Lafayette de Paris et le Casino de Monte-Carlo, entre autres, se sont eux aussi dotés de cette arme contre le feu et les fumées.


Les passages du polygone

Car Gesop n’est pas uniquement présent dans les centres commerciaux de la région parisienne, loin s’en faut. Leader français des solutions coupe-feu, l’entreprise accompagne notamment le Polygone Riviera de Cagnes-sur-Mer. Depuis son ouverture en octobre 2015, ce centre de shopping à ciel ouvert est devenu un incontournable de la Côte d’Azur. A l’instar des « lifestyle malls » qui font fureur outre-Atlantique, ce vaste ensemble de 70 000 m2 allie shopping et art contemporain, loisirs et restauration, innovation et… sécurité, bien sûr, grâce à Gesop. Différents dispositifs de sécurité incendie veillent à la sauvegarde des milliers de visiteurs.

Il y a là des blocs-portes métalliques laqués, des portes battantes, des portes sous tenture… et surtout le chef d’œuvre du lieu : le Fibershield B Push & Pass. Comme son nom l’indique : vous poussez, vous passez. C’est-à-dire que cette solution est conçue pour bloquer le feu sans bloquer l’humain. Mais ce rideau souple offre d’autres avantages : il est étanche à la fumée, qui est responsable de 90% des morts en cas d’incendie, il est pare-flammes jusqu’à 60 minutes et, bien sûr, il est « Slim » : ultra-compact, il s’intègre dans un faux plafond et ne se ferme qu’en cas de sinistre.

Car, ne l’oublions pas, la discrétion demeure l’une des caractéristiques principales des portes et rideaux Gesop. C’est pourquoi de nombreux Grands Magasins et Centres Commerciaux ont choisi ces solutions innovantes, sur-mesure, de toutes dimensions, conformes à l’ensemble des réglementations et par-dessus tout invisibles au public.

Si ce type d’accompagnement vous intéresse, vous pouvez nous adresser votre projet via le formulaire ci-dessous :


(cf. Politique de confidentialité)

Nous contacter

Vous souhaitez nous contacter pour :










 


(cf. Politique de confidentialité)